Rose Mama DIOUF

Rose Mama DIOUF,

doctorante au laboratoire IMSIC soutiendra sa thèse de doctorat, sous la direction de  Didier COURBET, professeur des universités à Aix -Marseille Université,  et de Bado NDOYE, professeur des universités à l’université Cheikh Anta Diop de Dakar (thèse en co-tutelle internationale), intitulée :

Enjeux éthiques de l’usage des réseaux sociaux numériques par les jeunes : étude comparative entre des sénégalais et des français

La soutenance aura lieu le vendredi 25 juin 2021 à 14h, en distanciel. Merci de demander le lien de connexion à la doctorante pour accéder à la soutenance :  rosemamadiouf@yahoo.fr  rrosemamadiouf@gmaill.com

Le jury est composé de :

  • Vincent MEYER, Professeur des universités en Sciences de l’Information et de la Communication, Université de Nice | Rapporteur
  • Georges ZONGO, Professeur titulaire en Philosophie, Université Joseph Ki-Zerbo (Burkina Faso) | Rapporteur
  • Fatima DOUMBIA, Maître de conférences en Philosophie, Université Félix Houphouët-Boigny  (Côte d’Ivoire) | Examinatrice
  • Pascal LARDELLIER, Professeur des universités en Sciences de l’Information et de la Communication, Université de Bourgogne | Examinateur
  • Didier COURBET, Professeur des universités en Sciences de l’Information et de la Communication,  Aix-Marseille Université | Directeur de thèse
  • Bado NDOYE, Professeur assimilé en Philosophie, Université Cheikh Anta Diop, Université de Dakar (Sénégal) | Co-directeur de thèse

Résumé

Les plateformes du web 2.0 révolutionnent nos vies et nos sociétés. En constante expansion, elles bouleversent le rapport à soi et à autrui, à la socialisation, au temps, à l’espace…Par ailleurs, leur essor et les différentes possibilités dont ils sont porteurs suscitent de multiples et divers questionnements. Dans notre recherche, nous nous interrogeons sur les enjeux éthiques de l’usage des réseaux sociaux numériques par les jeunes. Autrement dit, qu’est-ce qui, d’un point de vue éthique, se joue dans la quête et la construction de l’identité en ligne, quelles sont les implications et les problématiques liées aux pratiques, représentations et comportements mais aussi en lien avec les nouvelles citoyennetés en ligne ?

Cette thèse propose une étude interdisciplinaire au carrefour des sciences de l’information et de la communication et de la philosophie. Dans une perspective épistémologique herméneutique, nous avons opté pour une méthodologie plurielle qui après une synthèse critique de littérature met en œuvre une étude empirique qualitative et aboutit à une réflexion critique et une mise en perspective philosophique sur les résultats de l’enquête. Cette dernière a consisté à mener des entretiens semi-directifs avec trente sénégalais et trente français âgés de dix-huit à vingt et un an puis, entre autres, à comparer les résultats des deux populations de cutures différentes. 

Ce travail étudie notamment le lien qui existe entre la présence numérique du socionaute et son appartenance culturelle. Ensuite, il fait ressortir les différences et similitudes des questions soulevées selon les deux cultures et en fonction de paramètres socio-économiques. Enfin, il met en exergue la nécessité d’une pensée éthique dans le domaine des usages du numérique par les jeunes. Nous discutons les résultats de l’étude empirique à la lumière de théories philosophiques sur l’identité et l’éthique de la communication et de la responsabilité. Enfin, nous suggérons la mise en place d’une instance publique au Sénégal chargé de questionner l’éthique des usages d’internet par les plus jeunes.

Clara Galliano