En collaboration avec des médecins et biologistes de Santé Publique France et de l’INSERM, les résultats de l’étude menée depuis 3 ans à laquelle a participé Didier COURBET ont été publiés dans la revue Nutrients (revue scientifique en libre accès, créée en 2009 et publiée par MDPI).

Exposure of French Children and Adolescents to Advertising for Foods High in Fat, Sugar or Salt

Résumé : la publicité télévisée pour les produits alimentaires riches en graisses, en sucre et en sel (HFSS), est l’un des facteurs environnementaux considérés comme contribuant à l’épidémie d’obésité. L’objectif principal de cette étude était de quantifier l’exposition des enfants et adolescents français aux publicités télévisées pour des produits HFSS. Plus de 50% des publicités alimentaires vues à la télévision par les enfants et les adolescents concernaient des produits HFSS, identifiés comme classés Nutri-Score D et E. De plus, la moitié des publicités pour les produits Nutri-Score D et E ont été vues par les enfants et les adolescents le soir aux heures de grande écoute, lorsque plus de 20% des deux groupes d’âge regardent la télévision. En revanche, aux mêmes heures d’écoute, le pourcentage d’enfants et d’adolescents qui ont regardé les programmes pour la jeunesse, les seuls programmes soumis à une interdiction de publicité, était très faible (<2%). Ces résultats montrent qu’il est pertinent de réglementer la publicité aux heures où l’audience télévisuelle des enfants et des adolescents est la plus élevée et de ne pas cibler les programmes jeunesse, afin de réduire leur exposition à la publicité pour des produits de faible qualité nutritionnelle. 

Clara Galliano