L’interdisciplinarité dans les SHS. Enjeux épistémiques et politiques

Cette journée d’étude, organisée par Enka Blanchard (CNRS) et Fabrizio Li Vigni (Sciences Po Saint-Germain), se déroulera en ligne le 30 novembre 2021 de 10h à 18h30. Inscription

Certains voient la croissance de l’interdisciplinarité entre sciences sociales, sciences naturelles et sciences de l’ingénieur comme un fait important et positif. Pourtant, les conditions théoriques et pratiques dans lesquelles cette interdisciplinarité est menée ne sont pas toujours discutées ni négociées par les différent·es participant·es aux projets unissant plusieurs disciplines. Quel type de résultats sont produits par les équipes interdisciplinaires ? Quelles visions de la société, de l’esprit et de l’Histoire informent leurs pratiques scientifiques ? Quel est le point de vue normatif qui est véhiculé par leurs travaux de recherche ?

Ouverte à un public extérieur en ligne, cette journée d’étude réunit des chercheuses et chercheurs de nombreux domaines (sociologie, philosophie, physique, mathématiques, neurosciences) pour réfléchir aux conditions de possibilité d’une collaboration interdisciplinaire entre SHS et sciences naturelles et de l’ingénieur. Elle est structurée en trois temps. La matinée est dédiée à des travaux qui décrivent, expliquent et critiquent l’interdisciplinarité à partir de certains cas d’étude. Il s’agit d’interroger les origines historiques, les retombées philosophiques et les pratiques de certains projets interdisciplinaires. L’après-midi est dédiée à des travaux qui pratiquent l’interdisciplinarité et proposent des cadres pour la conduire de manière fructueuse. Il s’agit de restituer des exemples pratiques et, si ce n’est de proposer des lignes-guides, au moins d’indiquer des garde-fous et quelques principes. Les participant·es à ces deux premiers moments présenteront brièvement leurs points de vue en 20 minutes et seront interrogé·es pendant 5 minutes. Une table ronde clôt la journée pour permettre d’approfondir les points évoqués pendant la journée et pour tirer des conclusions collectives des deux premières sections. Les organisateur·rices indiqueront des points communs aux présentations et proposeront des pistes de discussion, tout en laissant la porte ouverte à d’autres sujets.

Clara Galliano