Anne GAGNEBIEN

  • Maître de conférences (CNU 71)
  • Secrétaire générale du laboratoire IMSIC
  • Chercheuse associée au Laboratoire LABSIC
  • Coordinatrice de l’Axe 2
  • Mots-clés : Ville de demain ; Communication du développement durable ; Dispositifs de la participation
  • Contact : anne.gagnebien@gmail.com

1 – Communication du développement durable (DD) : dispositifs de la participation et de la médiation, politiques publiques et formes prises par la communication DD

2- Analyse des approches collaboratives citoyennes (Fablabs, club du DD…)

3- Rôles des TIC dans la sensibilisation au DD, à l’art numérique, au patrimoine, dispositifs numérique et médiation (serious games, maquettes, webdocumentaire etc.)

  • 2020 : Tiers Lieux culturels

Ce projet de recherche s’inscrit dans une démarche pluridisciplinaire associant un collectif de chercheurs dans les domaines des sciences de l’information et de la communication, des sciences de gestion et de la sociologie qui travaillent, depuis plusieurs années, au sein d’un collectif thématique de recherche :  le réseau CREAMED en région Sud et Corse (voir  https://creamed.hypotheses.org/472). Débuté en début 2020, ce projet de recherche cherche à apporter un éclairage sur les dynamiques créatives et innovantes des « Tiers-Lieux Culturels » (TLC) ainsi que les reconfigurations induites au niveau de l’écosystème culturel territorial de la Région Sud

Protocole pour le projet Capt’ïles[2] sur Porquellores d’un projet de recherche participative impliquant la notion de « caractère public de l’acte » avec Frédérique Sussfeld (doctorante IMSIC AMU) et administration courant 2020 à 2022.

  • 2020 : Participation au programme de recherche liée à la situation exceptionnelle du Covi 19 et du confinement.

Orientation principale : Les nouvelles formes d’écosystèmes socio communicationnels et la réinvention des formes de vie face au COVI 19. Etude réalisée par l’IMSIC portant sur les conditions de vie en période de confinement et la modification possibles des habitudes en termes d’information, de relations, de loisirs et de travail. Thématique 3 : « le désert culturel : réactions, mobilisation substitutions/complémentarités » avec Alioune Gueye, Marie Louise Botella, Frédérique Sussfeld, doctorants IMSIC. Objectif : Publication d’un ouvrage collectif, réponse à divers AAP

  • Dépôt du dossier pour l’appel à Projet CO3, Co-construction des connaissance à l’ADEME

Projet de recherches participatives intitulé « En Lisières » avec Frédérique Sussfeld (doctorante IMSIC AMU ) pour l’IMSIC en tant que coordinateur scientifique, l’association Cultures Permanentes, le laboratoire IMBE (’Institut Méditerranéen de la Biodiversité et d’Écologie marine et continentale) et le laboratoire Project(s) de l’ESAM (Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Marseille) et la Parc National des Calanques. Constitution du dossier projet oct-nov 2019, non retenu après deuxième vote février 2020

« En Lisières » est un projet de recherche-action sur 3 ans qui vise à structurer un collectif multi-acteurs pour co-construire et gérer de manière intégrée un espace à l’interface entre la ville de Marseille et le Parc national des Calanques (PnCal) avec l’approche de la permaculture et ainsi contribuer à la transition écologique.

Nous poursuivons notre projet avec En lisères et recherchons de nouveaux financements

  • Mars 2017-décembre 2017 : projet Labex ICCA, recherche Arts numériques

Positionnement socio-professionnel des artistes et porteurs de projets dans les arts numériques intitulée : Comment les artistes collaborent-ils avec les chercheurs. Entretiens et observations non participantes dans laboratoires et éventuels autres lieux de collaborations entre artistes et chercheurs en région parisienne, Lilloise et en Belgique (terrain, rédaction de l’analyse des entretiens, des suivis et des observations, analyse des documents recueillis auprès projets retenus, organisation de la JE le 8/12/2017)

rapport en ligne

  • Juin 2015-septembre 2017 : chargée d’étude sur le projet de recherche Arts numériques

Positionnement socio-professionnel des artistes et porteurs de projets dans les arts numériques. Une comparaison franco-allemande, (labex ICCA et le MLU de l’institut de Sociologie de Halle (Saale, Allemagne), concernant leur visibilité, leur positionnement en France: 2 terrains, 2 protocoles. Entretiens pour analyse avec des acteurs, artistes, structures se positionnant sur la présentation des arts numériques + valorisation scientifique de la journée d’étude (JE) du 16 juin 2015 au Carrefour numérique² (observations, recueil de données, traitement des données, rédaction d’une petite étude des données de la JE) – rapport final « Les arts numériques : visibilité et positionnement. Analyse comparative France Allemagne », qui fait suite au rapport de recherche intitulé « Net Art et autoproduction. Acteurs et enjeux de la recherche : reconnaissance, créativité et industries du numérique », Labex ICCA (2013-2014), + organisation d’une deuxième JE 15 septembre 2016 toujours au Carrefour Numérique² (communication, organisation, restitution compte rendu).

  • 2015-2017 : en collaboration avec UDPN (Usages des Patrimoines Numérisés) dans le cadre de l’USPC (Université Paris Sorbonne Cité), j’ai travaillé sur 3 projets de recherche.

Le premier, sur les usages d’applications en rapport avec le patrimoine, intitulé « Modélisation et simulation du patrimoine : pour une évaluation critique des applications numériques ». qui a donné lieu à l’écriture d’un premier rapport en ligne en 2017. J’ai aussi participé à l’analyse et à l’écriture du rapport. Avec Florent Laroche (du Laboratoire IRCCyN, Ecole Centrale de Nantes, laboratoire L2SN) nous avons mené une enquête qualitative, auprès des acteurs du développement numérique dans le secteur patrimonial, des acteurs des formations actuelles sur le patrimoine et le numérique, et des étudiants et élèves engagés dans cette voie professionnelle (numérique et patrimoine). http://udpn.fr/spip.php?article159. Rapport en ligne

Par ailleurs, j’ai participé au terrain et à l’analyse des usages de la plateforme THULB (Translation and Literary Hub). Le projet porte sur un usage spécifique d’objets patrimoniaux numérisés : la traduction d’œuvres littéraires. Cet usage, lui-même producteur d’un nouvel objet numérique (une traduction, qui donne lieu à de nouvelles lectures), a rarement été abordé jusqu’ici sous l’angle du numérique et, pourtant, c’est une question qui se pose de manière urgente désormais, tant pour les traducteurs que pour les chercheurs en translation studies (http://udpn.fr/spip.php?article92). Présentation des premiers résultats le 28 mars 2017 lors du Le séminaire du réseau Usages des Patrimoines Numérisés du réseau UDPN (http://udpn.fr/spip.php?article215)

  • 2015-2018 : membre associée du LabSic pour la Co-coordination du Programme FractureS (programme de recherche 2016-2020), responsable Véronique Lespinet-Najib et Natalie Pinède avec le MICA  (Médiations, Information, Communication et Arts) – EA 4426 sur les dispositifs numériques de communication et handicaps.

Axe 3 : Typologie des interfaces de communication numérique dans le cadre des politiques d’accessibilité. Etude de l’existant en matière d’applications numériques et services en ligne sur Internet, dans le secteur de l’éducation informelle et culturel (musées, serious games, fablabs de centres de culture scientifique et technique notamment).

  • Décembre 2017 -janvier 2018 : chargée d’étude d’usages (observations + entretiens) pour Paris Musées en collaboration avec le LabSic de 4 dispositifs numériques : des applications Pastel au Petit Palais et Fortuny au Palais Galliera ; de la Table multitouch au Musée Cernuschi; et du site Web Collections.

Nous avons rencontré plus d’une cinquantaine d’usagers ( nous observons des usages en famille, couple et groupe d’amis ) : 15 visites avec l’application mobile Pastel, 11 visites avec l’application mobile Fortuny,  20 consultations de la table multitouch au musée Cernuschi et 15 professionnels et étudiants ayant consulté le site Web Collections

  • Comité d’organisation pour le colloque International intitulé « Mondes imaginaires et univers transmédiatiques », organisé avec Ugo Roux, Laurent Collet et Alessandro Leiduan, avec l’IMSIC et l’Observatoire des Mondes Imaginaires (OMI) à l’Université de Toulon. Ce colloque qui devait avoir lieu les 7,8 et 9 avril 2020 a été repoussé au mois de novembre 2020. AAP et organisation
  • Comité d’organisation et rédaction de l’appel à communication pour le colloque international intitulé « Comment parler environnement ? A-t-on vraiment besoin de nouveaux héros/hérauts ? » organisé avec Céline Pascual-Espuny et Andréa Catellani avec l’IMSIC, la SFSIC et l’IUT Aix-Marseille et la GER Communication, Environnement Sciences et Société labélisé par la SFSIC, les 9,10 et 11 décembre 2020 à Aix-en Provence. APP, comité scientifique, organisation colloque ( programme culturel, invitations etc.)
  • Directrice de la Licence 3 Information/Communication & Création Numérique – UFR Ingémédia (2020 à aujourd’hui)
  • Enseignante à l’UFR  Ingémédia, Université de Toulon (2019 à aujourd’hui) : L3, M1 et M2 DEDI
  • Enseignante contractuelle Université de Cergy Pontoise- site IUT de Sarcelles (2018-2019)
  • ATER, contractuelle puis vacataire à l’UFR des Sciences de la Communication, Université Paris 13 (2011-2019)
  • Enseignante contractuelle Université de Cergy Pontoise- site IUT de Neuville (2017-2018)
  • Enseignante contractuelle Université de Cergy Pontoise- site IUT de SRC (2012-2013 et 2014-2015)
  • Enseignante contractuelle Université de Versailles saint Quentin- site IUT MMI à Vélizy (2015)
  • Membre de l’InCiam (Institut Créativité et Innovations d’Aix-Marseille)
  • Membre du Groupe d’études et de recherche labellisé par la SFSIC : Communication, Environnement, Sciences et Société, définie par l’association internationale des chercheurs en communication environnementale (IECA), de l’association CREIS- Terminal, du Gis2if  (Innovation, interdisciplinarité, formation), du CECIL (Centre d’Études sur la Citoyenneté, l’Informatisation et les Libertés), du réseau AC/DD (Approches critiques du Développement durable)- axe 2 et 3

  • Membre de la SFSIC (Société française des Sciences de l’Information et de la Communication), de l’IFRIS (Institut Francilien Recherche, Innovation et Société), du Centre Alexandre Koyré (équipe changement climatique, expertise, futurs), de l’ACEiut (Association des Enseignants de Communication en IUT), du GRMP (groupe de recherche mondialisation et patrimoine) et du comité de pilotage pour ouvrage du GRMP) : Ouvrage Réseaux et culture, Paris, l’Harmattan, coll. « Administration, aménagement du territoire » (pour publication ). Coordination, relecture des versions, mise en place retours et version finale.