Archives de catégorie Communication, poster

[AAC] Colloque GER-CESS 2021

Transitions en tension. Controverses et tensions autour des transitions écologiques

Ce colloque veut interroger les discours et les phénomènes communicationnels liés aux transitions écologiques et énergétiques – utilisation explicite du pluriel pour indiquer la complexité de l’objet en question. La dimension polémique de la communication qui entoure les transitions – controverses, polémiques, discussions, débats – et qui mobilise le langage verbal et tout autre type de dispositif sémiotique (notamment les images, fixes et en mouvement), est notamment au centre de l’attention.

Le GER CESS veut impliquer dans la réflexion les chercheuses et chercheurs qui analysent ces phénomènes avec des outils scientifiques issus des sciences humaines et sociales. Leur focus porte en premier lieu sur les sciences de l’information et de la communication, mais porte également une attention particulière aux projets interdisciplinaires ou à la frontière entre différentes disciplines.

[AAC] Colloque international labellisé par la SFSIC

De l’information à l’infodémie en temps de crise sanitaire mondiale

La crise sanitaire de dimension planétaire entraînée par le coronavirus-Covid génère une masse considérable d’informations qui comprennent régulièrement des fake news, en français des « infox » (Commission d’enrichissement de la langue française, 2018). Ce virus, inconnu il y a un an, est responsable de près de 50 millions de cas confirmés et plus d’un million de décès (Le Monde, 6/11/2020). Il a imposé le confinement de trois milliards de personnes et « menace l’humanité toute entière » selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS, 2020). Ce colloque veut mettre en évidence et analyser les moyens de circulation et de partage de fausses informations en contexte de crise sanitaire mondiale (Europe, Asie, Afrique, Amérique…).

Avant l’apparition du Coronavirus Covid-19, les fausses informations les plus partagées sur le web étaient relatives à la santé (vaccination, SIDA, menstruations, cancer, alimentation, médecines alternatives, etc.) (Monnier, 2020 ; Romeyer, 2020). Le coronavirus-Covid-19 a brutalement propulsé sur le devant de la scène médiatique mondiale, et particulièrement numérique, une avalanche d’informations partiellement ou totalement fausses (Berriche, 2020, Wardle, 2020). La pandémie s’accompagne ainsi d’une « infodémie » (OMS, 2020), épidémie d’informations fondée sur la propagation de rumeurs et de fausses vérités (Cardon, 2019), et sur l’inflation de produits journalistiques, relevant du phénomène déjà connu d’infobésité et suscitant l’inquiétude dans l’opinion publique (Zimdars & McLeod, 2020).

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) qualifie ce phénomène de problème majeur dans la mesure où il est susceptible d’entraver les vraies réponses à la pandémie. Il associe des éléments multiples qui ont en commun d’être au cœur des préoccupations humaines : l’angoisse face à une maladie inconnue, la peur devant sa vitesse de propagation, l’incompréhension quant aux mesures prises par les autorités, le désarroi en lien avec une communication officielle erratique et contradictoire (Frau-Meigs, 2020).

Les désordres informationnels ont pour caractéristique d’évoluer rapidement et de se complexifier (Badouard, 2017, Cardon, 2019, Wardle, 2020) : il semblerait que, le plus souvent, le faux se mêle au vrai : les contenus fabriqués de toutes pièces se font plus rares, ils font place à des décontextualisations qui biaisent des faits réels en modifiant plus ou moins leur signification (Georget, 2020). Tant les stratégies de diffusion des infox lancées par des officines peu scrupuleuses que les parcours des infox mises en mouvement par des individus désorientés évoluent en permanence (Cardon, 2019, Mendès-France, 2020).

Ce colloque international a pour objectif d’observer et de comprendre les pratiques et les réactions du public face à l’infodémie (Cardon, 2019, Berriche, 2020) en contexte de crise internationale, et d’identifier les conditions de création et de maintien de la confiance en matière d’information (Wardle, 2020).

Calendrier :

  • 15 février 2021 : envoi des proposition avec résumé de 3000 signes espaces compris et d’une bibliographie indicative d’une dizaine de références. Elles préciseront la thématique dans lequel s’inscrit la proposition. Des indications sur le terrain, le corpus et la méthodologie de recherche sont attendues
  • 01 avril 2021 : communication des résultats du travail du comité scientifique (en double aveugle)
  • 20 et 21 mai 221 : colloque

[AAC] 13 minutes Jeunes Chercheurs

Depuis 8 ans maintenant, « 13 minutes Jeunes Chercheurs » (13minjc) est un événement de vulgarisation scientifique organisé par Aix-Marseille Université, très riche en découvertes, lors duquel chaque candidat.e rendent compréhensible au grand public leur travaux de recherches.

L’édition 2021 portera sur la thématique du « Monde de demain« . La participation est gratuite et ouverte à toute discipline de recherche.

Pour la 10ème édition, le comité d’organisation recherche les futurs candidat.e.s.

Consultez l’appel à communication ci-dessous et/ou celui en vidéo :

 https://www.youtube.com/watch?v=hrChLmWe7Ls

[AAC] Colloque CiDE 22

Données Documents Connaissances : Perspectives de recherche et d’enseignement

22éme édition du Colloque International sur le Document Électronique. Organisation : les laboratoires Dicen IDF et Paragraphe. Du 9 au 10 décembre 2021 au Cnam -Paris

CIDE 22 propose de questionner le développement des sciences de l’information en tant que discipline (autonome dans les pays anglo-saxons et associée aux sciences de la communication en France) et les professions adossées. Il s’agit aussi d’examiner les évolutions contextuelles et les stratégies de développement futur. Nous ne sommes plus face à des bouleversements sociaux, culturels ou politiques induits par la généralisation des TIC mais bien au milieu de ce processus de changement.

La récente pandémie a notamment accru la visibilité de thématiques traditionnelles des sciences de l’information. La culture et l’éthique de l’information, l’accessibilité des contenus et l’expérience utilisateur, la diffusion d’informations ouvertes, la gouvernance des diverses données, la fiabilité des informations, l’importance prise par l’information de santé ou la question des inégalités numériques sont autant de sujets mis en lumière à travers la crise du SARS-CoV-2.

Calendrier :

  • 15 mai  : date limite de réception des propositions (résumés longs, 2 à 3 pages)
  • 15 juin : date de notification d’acceptation de la proposition (résumés) et retour aux auteurs retenus après expertises en double aveugle
  • 15 septembre : réception des articles qui seront évalués en double aveugle
  • 15 octobre : date de notification d’acceptation définitive aux auteurs
  • 30 octobre : date limite de réception des articles dans leur version finale.

[AAC] Open Science Practices

Étudier les pratiques numériques au sein des communautés scientifiques. Regards sur les outils et les données au prisme de la science ouverte

Les contributions attendues ne se focalisent pas sur une discipline. Les équipes qui ont porté des enquêtes sur les pratiques numériques des chercheurs ou autour des données de la recherche peuvent être de la même discipline ou pluridisciplinaires. Il est également attendu des propositions de personnel d’appui à la recherche ou des professionnels de l’information qui ont mené des enquêtes ou souhaitent en développer.

Au-delà des enquêtes, autour des pratiques numériques dans les communautés scientifiques, la multiplicité des logiciels accessibles, conduisent à créer des bases d’outils numériques pour orienter les choix des chercheurs. Ces bases sont mises à disposition des communautés scientifiques selon des formats divers. Les propositions attendues apporteront une réflexion sur les enjeux de la communication de ces bases, sur la granularité à adopter dans leur description, les classifications à développer et leurs usages.

19 avril 2021: date limite de soumission par ScienceConf

19 mai 2021 : Réponse du comité scientifique aux autrices et auteurs

14 juin 2021 : Réception des textes finaux des propositions (10 000 à 15 000 signes textes longs, 10 000 signes maximum textes courts) retenues

24 juin 2021 : Colloque en visioconférence