Archives de catégorie Actualité

Red Mirror : l’avenir s’écrit en Chine

Le nouveau livre de Simone Pieranni, avec un cahier photo de Gilles Sabrié (traduit de l’italien par Fausto Guidice) vient de paraître aux éditions C&F.

Résumé :

La Chine a longtemps été considérée comme « l’usine du monde » fabriquant pour l’Occident, grâce à sa main d’oeuvre surexploitée, les biens de consommation puis les objets technologiques conçus dans la Silicon Valley.

Cette période est révolue : en développant massivement recherche, éducation et investissements, la Chine est devenue leader dans le domaine des technologies. Intelligence artificielle, villes intelligentes, paiement via les smartphones, surveillance et reconnaissance faciale sont déjà des réalités de l’autre côté de la Grande muraille numérique.

L’avenir s’écrit dorénavant en Chine. Mais quel avenir ?

Les stratégies géopolitiques de Xi Jinping, l’organisation du contrôle social et l’acceptation confucéenne de la surveillance personnalisée par le plus grand nombre sont le moteur de ce développement à marche forcée. Et ouvre la porte d’un monde qui ressemble déjà à la série dystopique dont s’inspire le titre de cet ouvrage.

Un regard lucide sur la place du numérique dans la Chine d’aujourd’hui, écrit par un journaliste qui y a vécu longtemps et qui continue de suivre les évolutions rapides des industries de pointe. Alors que les équilibres mondiaux changent, le récit de Simone Pieranni donne des clés essentielles pour comprendre la nouvelle situation.

RTHsic2020

Répertoire des thèses et HDR soutenues en sciences de l'information et de la communication

La conférence permanente des directeurs et des directrices d’unités de recherche en Sciences de l’Information et de la Communication (CPdirsic) recense et valorise toutes les thèses et HDR soutenues en 71ème section, qu’elles soient préparées ou non dans des unités adhérentes.

Nouveau numéro de la revue « Communication, technologies et développement »

Science ouverte/Open science : Regards croisés sur la transmission de la science, ses engagements, ses innovations et ses risques

Le numéro 9 de la revue Communication, technologies et développement sur la thématique de la Science Ouverte, vient de paraître sous la direction de Catherine PASCAL et Marie-Christine LIPANI.

Le dossier comprend 5 articles répondant aux axes proposés par la revue. Mais vous y retrouverez également un article dans la rubrique « Varias« , un autre dans la rubrique « Recherche doctorale » et une note de lecture.

Billel AROUFOUNE, chercheur-doctorant au sein du laboratoire IMSIC, a contribué à ce numéro grâce à son article paru dans la rubrique « Recherche doctorale », intitulé :

Repenser l’identité à l’aune des représentations sociopolitiques libanaises

L’ethnocritique en mouvement. Trente ans de recherches avec Jean-Marie Privat

Cette publication fait suite au Colloque international L’ethnocritique aujourd’hui. 30 ans de recherches avec Jean-Marie Privat qui s’est déroulé les 22 & 23 novembre 2018 à l’Université de Lorraine (Metz). Ce cahier fait le point sur quelques avancées théoriques majeures de l’ethnocritique dans la dernière décennie et, ce faisant, rend un hommage amical et scientifique à Jean-Marie Privat. Il est question plus précisément – y compris sous forme audio-visuelle – des notions de transactions énonciatives et d’échanges symboliques dans l’univers des discours (Mauss), de régimes d’oralité et de scripturalité (Goody), de dialogisme culturel au cœur de la praxis langagière (Bakhtine) et de médiations littéraires. Le cahier accueille aussi les voix amies et critiques de disciplines voisines (poétique, sociocritique, anthropologie culturelle).

Les sciences du langage face aux défis de la disciplinarisation et de l’interdisciplinarité

Actes du colloque ASL de 2019. Sous la direction de : Guy Achard-Bayle, Marina Krylyschin, Malika Temmar
Publication aux éditions Lambert- Lucas, janvier 2021, 200 pages, ISBN/EAN : 978-2-35935-332-7

Ce volume constitue les actes du colloque biennal de l’Association des sciences du langage qui s’est tenu à Paris en décembre 2019 autour du développement de nos disciplines, de plus en plus nombreuses et de plus en plus fréquemment prises entre leurs spécificités et les inévitables demandes, appels et défis des autres sciences, parfois des technologies.

Ce colloque prend place à la suite des colloques antérieurs, « Mais que font les linguistes ? » en 2003, « Sciences du langage et sciences de l’homme » en 2005, « Sciences du langage et demandes sociales » en 2007, « Les sciences du langage en Europe » en 2011, «  La sémantique et ses interfaces» en 2013, «Sciences du langage et neurosciences » en 2015, et « Les sciences du langage et la question de l’interprétation (aujourd’hui) » en 2017.

Huit contributions sont réunies sur les frontières et les limites des sciences du langage au contact de disciplines connexes : logique, philosophie du langage, sociologie, littérature, psychiatrie, robotique.