[AAC] Colloque international labellisé par la SFSIC

De l’information à l’infodémie en temps de crise sanitaire mondiale

La crise sanitaire de dimension planétaire entraînée par le coronavirus-Covid génère une masse considérable d’informations qui comprennent régulièrement des fake news, en français des « infox » (Commission d’enrichissement de la langue française, 2018). Ce virus, inconnu il y a un an, est responsable de près de 50 millions de cas confirmés et plus d’un million de décès (Le Monde, 6/11/2020). Il a imposé le confinement de trois milliards de personnes et « menace l’humanité toute entière » selon l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS, 2020). Ce colloque veut mettre en évidence et analyser les moyens de circulation et de partage de fausses informations en contexte de crise sanitaire mondiale (Europe, Asie, Afrique, Amérique…).

Avant l’apparition du Coronavirus Covid-19, les fausses informations les plus partagées sur le web étaient relatives à la santé (vaccination, SIDA, menstruations, cancer, alimentation, médecines alternatives, etc.) (Monnier, 2020 ; Romeyer, 2020). Le coronavirus-Covid-19 a brutalement propulsé sur le devant de la scène médiatique mondiale, et particulièrement numérique, une avalanche d’informations partiellement ou totalement fausses (Berriche, 2020, Wardle, 2020). La pandémie s’accompagne ainsi d’une « infodémie » (OMS, 2020), épidémie d’informations fondée sur la propagation de rumeurs et de fausses vérités (Cardon, 2019), et sur l’inflation de produits journalistiques, relevant du phénomène déjà connu d’infobésité et suscitant l’inquiétude dans l’opinion publique (Zimdars & McLeod, 2020).

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) qualifie ce phénomène de problème majeur dans la mesure où il est susceptible d’entraver les vraies réponses à la pandémie. Il associe des éléments multiples qui ont en commun d’être au cœur des préoccupations humaines : l’angoisse face à une maladie inconnue, la peur devant sa vitesse de propagation, l’incompréhension quant aux mesures prises par les autorités, le désarroi en lien avec une communication officielle erratique et contradictoire (Frau-Meigs, 2020).

Les désordres informationnels ont pour caractéristique d’évoluer rapidement et de se complexifier (Badouard, 2017, Cardon, 2019, Wardle, 2020) : il semblerait que, le plus souvent, le faux se mêle au vrai : les contenus fabriqués de toutes pièces se font plus rares, ils font place à des décontextualisations qui biaisent des faits réels en modifiant plus ou moins leur signification (Georget, 2020). Tant les stratégies de diffusion des infox lancées par des officines peu scrupuleuses que les parcours des infox mises en mouvement par des individus désorientés évoluent en permanence (Cardon, 2019, Mendès-France, 2020).

Ce colloque international a pour objectif d’observer et de comprendre les pratiques et les réactions du public face à l’infodémie (Cardon, 2019, Berriche, 2020) en contexte de crise internationale, et d’identifier les conditions de création et de maintien de la confiance en matière d’information (Wardle, 2020).

Calendrier :

  • 15 février 2021 : envoi des proposition avec résumé de 3000 signes espaces compris et d’une bibliographie indicative d’une dizaine de références. Elles préciseront la thématique dans lequel s’inscrit la proposition. Des indications sur le terrain, le corpus et la méthodologie de recherche sont attendues
  • 01 avril 2021 : communication des résultats du travail du comité scientifique (en double aveugle)
  • 20 et 21 mai 221 : colloque
Clara Galliano