Evi BASILE

  • Doctorante (MESR)
  • Enseignement, jury et encadrement de stages en DUT TC 2ème année, IUT Aix-Marseille (site Saint Jerome)
  • Inscription : 2015
  • Contact : evi.basile@etud.univ-amu.fr
  • Direction : Marie-Pierre FOURQUET COURBET
  • Axe 3
  • Mots-clés : Communication persuasive et d’utilité publique ; Violences faites aux femmes ; Détournement du genre ; Influence
  • Sujet : La communication persuasive et d’utilité publique contre les violences faites aux femmes. Comprendre le détournement du genre et son influence.

Cette thèse porte sur les campagnes de communication persuasive et d’utilité publique contre les violences faites aux femmes, principalement créées par des associations ou artistes. Dans un registre qui dénote des campagnes de l’Etat français, les dispositifs médiatiques que nous étudions incluent et exposent les hommes dans le cadre. Les hommes font partie de la cible de communication. Les dispositifs utilisent un style créatif de détournement du genre dont nous souhaitons étudier l’influence. Les assignations genrées y sont contrariées, subverties. Ces messages tentent, depuis des positionnements féministes, de sensibiliser les femmes et les hommes contre les inégalités et violences genrées.

Considérant la communication comme forme d’interactions humaines et sociales médiatisées (Fourquet-Courbet, 2010), nous analysons ses trois pôles : les dispositifs (leur dimension persuasive et capacité à allier l’acte violent à sa dimension « collective »), les producteurs des messages (leurs représentations et intentionnalités) et la réception de ces messages. Afin de mieux comprendre l’influence, nous étudions les processus socio-cognitifs et socio-affectifs (individu) et interactionnels (micro-social) par lesquels les sujets sociaux coconstruisent du sens en interaction avec le dispositif.