Archives de catégorie Projet

Initiatives de programmation conjointes (JPI) Climat et Océans sur la « prochaine génération de recherches sur le climat en Europe pour les océans » (JPOC)

1. CONTEXTE ET OBJECTIFS DE LA COLLABORATION

En lien avec les différents défis sociétaux de la Stratégie nationale de recherche (SNR), l’ANR développe des partenariats multilatéraux avec ses homologues européens dans le cadre des actions européennes de type ERA-NET, ERA-NET Cofund ou initiatives de programmation conjointe (JPI). Ces actions sont complémentaires aux projets collaboratifs classiques des programmes cadres. Dans ce contexte, l’accent est mis sur un raisonnement pluriannuel de priorisation des activités européennes et d’articulation des outils nationaux et européens.

L’objectif, en soutenant la participation des équipes françaises2 à ces initiatives, est de contribuer d’une part au financement de projets démontrant un haut niveau d’excellence scientifique et d’autre part à la construction de l’Espace européen de la recherche (EER), tout en simplifiant les modalités de coopération entre chercheurs.

Dans cette perspective, l’ANR a décidé de s’engager au sein de la JPI Climat ainsi que de la JPI Océans et, en particulier, de participer à l’appel conjoint 2019 JPOC, organisé en collaboration entre ces deux JPIs, sur la prochaine génération de recherches sur le climat en Europe pour les océans.

L’objectif général de la JPI Climat est d’aligner les programmes nationaux en coordonnant conjointement leurs recherches sur le climat et en finançant de nouvelles activités de recherche transnationales. L’objectif de la JPI Océans est d’établir une approche intégrée à long terme de la recherche et du développement technologique marins et maritimes en Europe. L’appel sur la prochaine génération de recherches sur le climat en Europe pour les océans vise plus particulièrement à mobiliser des organismes de financement pour apporter une valeur ajoutée transnationale aux sciences du climat, en mettant un accent particulier sur les interactions entre les océans et le climat. L’appel conjoint contribuera également à éclairer les politiques d’adaptation en apportant les connaissances essentielles pour accroître la résilience et les mesures d’adaptation pour les zones vulnérables, en particulier les zones côtières et les nations insulaires de faible altitude.

Cet appel comprend trois thèmes, les déposants devront choisir de répondre à un seul d’entre eux :
– Renforcer notre compréhension de la variabilité du climat et des extrêmes résultant des interactions avec les océans, tels que les cyclones extratropicaux et tropicaux, et de la manière dont ils sont affectés par le changement climatique à diverses échelles de temps.
– Améliorer la représentation des interactions air-mer et des processus océaniques physiques et biogéochimiques dans les modèles du système climatique de la Terre afin de mieux représenter les processus non linéaires à petite échelle ainsi que les cycles de l’eau, de l’énergie et du carbone. Des analyses conjointes observations-modèles utilisant des approches innovantes seront les bienvenues.
– Améliorer les estimations des modifications de la physique et de la chimie des océans induites par le changement climatique, associées aux cycles biogéochimiques, notamment l’acidification des océans et la séquestration du carbone.

2. MODALITES DE SOUMISSION
Dans le cadre de cet appel, les projets seront soumis en 1 étape.
Les propositions de projet, rédigées en langue anglaise, devront être déposées par le coordinateur, sur un site de soumission dédié, en respectant le format et les modalités demandés, disponibles sur le site : http://www.jpi-oceans.eu/calls/proposals/joint-call-jpis-climate-and-oceans-climate-science
La date limite de dépôt des dossiers des propositions sur le site de soumission est fixée au 14/06/2019 à 13 h CEST .


3. ELIGIBILITE
Pour être éligibles, les propositions doivent respecter les critères décrits ci-après, qui sont cumulatifs.
3.1 CRITERES D’ELIGIBILITE PROPRES A L’ANR
– Budget
L’aide maximum qui peut être demandée à l’ANR est de 250k€ par projet, ou 350k€ par projet si la coordination est prise en charge par un partenaire français.
– Caractère complet
La proposition doit être déposée sur le site de soumission avant la date et l’heure de clôture de soumission des propositions. Aucun document n’est admis après cette date.
Une proposition complète doit comprendre :
– Le titre du projet, la thématique choisie, les mots clés, le résumé public et la durée du projet
– Les données administratives
– Un résumé général incluant les objectifs du projet de recherche, en faisant particulièrement référence à la qualité scientifique du consortium et des travaux de recherche proposés, ainsi qu’au caractère novateur de l’approche.
– Une description du projet :
– Un programme de communication
– Une description de la gestion du projet
– Les références citées
– Le détail des budgets
– La justification du budget
– Des informations sur d’éventuelles sources de budget extérieures
– Les CVs
– Les lettres de soutien (pour les partenaires sur fonds propres)
– Caractère unique
Une proposition de projet ne peut être semblable en tout ou partie à une autre proposition soumise à un appel en cours d’évaluation à l’ANR (tout appel à projets confondu, toute étape d’évaluation confondue) ou ayant donné lieu à un financement par l’ANR. Toutes les propositions semblables sont inéligibles.

Le caractère semblable est établi lorsque ces projets (dans leur globalité ou en partie) décrivent des objectifs principaux identiques, ou résultent d’une simple adaptation, et impliquent la présence d’un ou plusieurs membres de l’équipe dont le(s) rôle(s) s’avère(nt) majeur(s) dans la réalisation du projet3.
– Composition du consortium
Pour que la proposition de projet soit éligible, le consortium doit impliquer au moins un partenaire4 français de type « Organisme de recherche ». Les propositions peuvent par ailleurs être ouvertes à la participation des « entreprises » * (* Voir définitions dans le règlement relatif aux modalités d’attribution des aides de l’ANR ou « Règlement financier applicable » http://www.agence-nationale-recherche.fr/RF )


3.2 CRITERES D’ELIGIBILITE COMMUNS
– La durée maximale d’un projet est de 36 mois
– Une proposition doit correspondre à une seule des 3 thématiques telles que précisées dans l’appel dont le lien est en page 1.
– Les projets doivent être des projets transnationaux impliquant au moins 3 partenaires éligibles au financement de 3 organismes de financement de 3 pays différents participant à l’appel. Chaque organisme de financement impliqué dans l’appel finance ses équipes nationales au sein d’un consortium donné. Les règles d’éligibilité nationale des différents financeurs s’appliquent. Les partenaires d’une proposition doivent être éligibles au financement des agences qu’ils sollicitent.
– Les partenaires issus d’un pays ne participant pas à l’appel peuvent participer sur fonds propres mais ne sont pas autorisés à coordonner un projet.
-Un déposant ne peut coordonner qu’un seul projet soumis à cet appel.


4. EVALUATION
4.1 MODALITES ET CRITERES D’EVALUATION DES PROPOSITIONS
Les modalités et critères d’évaluation sont tels que décrits dans les documents de l’appel à projets disponible sur la page de l’appel sur le site de l’ANR et sur le site de l’appel conjoint 2019 des JPIs Climat et Océans. Le cas échéant et sur demande auprès de l’ANR, une traduction des critères d’évaluation pourra être fournie.
Dans le cadre de cet appel, un comité évalue les propositions selon les modalités énoncées par le Secrétariat de l’appel.
L’appel conjoint 2019 des JPIs Climat et Océans prend la forme d’une procédure en 1 étape avec examen par un comité d’experts indépendants, secondés par des experts externes internationaux le cas échéant.

4.2 CLASSEMENT
Les propositions sont classées selon les résultats de l’évaluation. La sélection s’effectue sur la base de ce classement.


4.3 RESULTATS
La liste des projets recommandés pour financement est établie par le comité de pilotage, en tenant compte de la capacité budgétaire des agences de financement participant à l’appel.


5. DISPOSITIONS POUR LE FINANCEMENT
Seules les dépenses éligibles des Partenaires ayant sollicité une aide auprès de l’ANR et remplissant ses critères et conditions d’éligibilité seront financées. Les modalités d’attribution des aides de l’ANR sont précisées dans le « Règlement financier » disponible à l’adresse http://www.agence-nationale-recherche.fr/RF
Les échéances applicables pour les rapports intermédiaires et finaux sont celles déterminées dans le texte de l’appel et/ou dans la convention attributive d’aide. Ces rapports doivent être transmis au Secrétariat de l’appel et à l’ANR.


Nécessité de l’accord de consortium au sein du projet :
Les déposants doivent se référer au texte de l’appel conjoint 2019 des JPIs Climat et Océans et à la fiche relative aux accords de consortium publiée sur le site de l’ANR (Fiche n*4 http://www.agence-nationale-recherche.fr/RF) afin de connaître les règles applicables aux accords de consortium.


Accès aux ressources génétiques et aux connaissances traditionnelles associées
Dans le contexte de l’application du protocole de Nagoya, les bénéficiaires dont le projet relèverait de la « réglementation de l’accès et partage des avantages découlant de l’utilisation des ressources génétiques et des connaissances traditionnelles associées (APA) », devront fournir le récépissé de Déclaration de « Due Diligence » (DDD).
Les DDD dans le cadre de travaux de recherche s’enregistrent directement en ligne via l’application dédiée sur le site du MESRI. Les accès peuvent être demandés au responsable de l’établissement d’accueil. Toutes les informations peuvent être consultées à l’adresse suivante :
http://www.enseignementsup-recherche.gouv.fr/pid37627/utilisation-ressources-genetiques-associees.html.

Publications scientifiques et données de la recherche
En tant que signataire de la « Convention de partenariat en faveur des archives ouvertes et de la plateforme mutualisée HAL » aux côtés des organismes de recherche et d’enseignement, l’ANR s’appuie sur l’article 30 de la loi «Pour une République numérique5 » et demande que toutes les publications consécutives aux projets qu’elle finance, soient déposées en texte intégral dans une archive ouverte, soit directement dans HAL soit par l’intermédiaire d’une archive institutionnelle locale6.

Afin de favoriser la diffusion ouverte des données de recherche, l’ANR attire l’attention des déposants sur l’importance de considérer la question des données de recherche au moment du montage et tout au long du projet. Elle imposera un plan de gestion des données7 (DMP) pour les projets financés à partir de 2019. Pour des informations détaillées sur la démarche d’« Optimisation du Partage et de l’Interopérabilité des Données de la Recherche », les déposants sont invités à consulter le portail OPIDoR mis en ligne par l’Inist-CNRS : https://opidor.fr.

La communication des prévisions météorologiques probabilistes à des publics non spécialisés

Titre : « Prolégomènes pour une analyse de la médiation des informations météorologiques »


Un.e étudiant.e du LERASS réalisera, sur la période Février 2019-Juillet 2019 (6 mois), une étude visant à évaluer le niveau de compréhension par le grand public des prévisions météorologiques diffusées par Météo-France. Il sera encadré dans ce travail par l’équipe nommée « comité scientifique » comprenant Philippe Bougeault de Météo France, Andrea Catellani du LASCO, Valérie Colomb de ELICO et Béatrice Jalenques-Vigouroux du LASCO et du LERASS.
L’étude à mener comprendra les différentes étapes indiquées ci-après :


1. Bibliographie: état de l’art sur les prévisions météorologiques
Ce travail comprendra :
– Le recensement des articles, études ou thèses, en Sciences de l’Information et en Communication (SIC) essentiellement, concernant les prévisions météorologiques, incluant la littérature anglo-saxonne notamment, sur les 10 dernières années. Une profondeur historique plus importante pourra être envisagée avec la thèse qui suivra.
– L’étudiant.e du LERASS analysera les grandes tendances actuelles concernant la diffusion d’information météo issues de Météo France : Météo-France mettra à sa disposition des textes et études classiques ainsi que des études de notoriété ayant été commanditées par l’établissement dans les dernières années. Concernant les études de notoriété citées, le LERASS s’engage à les considérer comme confidentielles.


2. Etude de la réception des informations météorologiques par un public non spécialisé
Cette étude a pour but de tester des applications de prévisions météorologiques existantes (à préciser avec Météo France) et quelques prototypes avant la mise sur le marché.
Pour ce faire, l’étudiant.e du LERASS :
– Réalisera le recueil des attentes des usagers et des différents usages autour des produits de Météo France
– Réalisera le recueil des critiques des formes de médiation des produits de Météo France
– Analysera de façon fine la compréhension des informations reçues par le public non spécialisé, de façon individuelle, puis en focus groupe (méthode à mettre au point par l’étudiant.e en lien avec le comité scientifique).

Pour parvenir à cela, l’étudiant.e du LERASS suivra deux étapes :
– Construction d’un panel d’utilisateurs : il s’agira de rassembler un panel d’utilisateurs représentatif d’un public non spécialisé en météorologie. Une taille cible raisonnable d’environ 50 personnes est envisagée: plutôt des jeunes avec des attentes variées envers les informations météorologiques, comme de étudiants en agriculture (voir associations professionnelles), sportifs, étudiants/BTS en agronomie, en ingénierie, en communication et en sociologie, ou encore BTS tourisme.
Le LERASS définira les procédures d’interaction avec les membres du panel en fonction des règles de l’art en Sciences de l’Information et de la Communication.
– Evaluation de la compréhension des prévisions météorologiques concernant :
o Les informations actuellement disponibles sur l’application smartphone grand public de Météo France
o Des prototypes de produits non encore diffusés sur cette application
Météo-France donnera accès au LERASS (via un extranet privé) à un ensemble de produits prototypes en temps réel, par exemple :
– Des cartes de probabilités d’orage (faible/moyenne/forte)
– Des graphiques de températures maximales prévues avec l’incertitude associée
– Des graphiques de probabilité de dépassement de seuils en température, vent et précipitation
Des experts de Météo-France se rendront disponibles pour présenter aux chercheurs et à l’étudiant.e du LERASS en charge de l’étude:
– l’application et ses fonctionnalités
– le contenu des produits prototypes, ainsi que les principes de base de la prévision probabiliste


3. Questionnaire préparé par Météo-France
L’étudiant.e du LERASS fera également remplir par son panel d’utilisateurs le questionnaire préparé par Météo-France à destination du grand public (PJ). Le dépouillement des réponses à ce questionnaire est à la charge de Météo-France. Il permettra à Météo-France de situer le panel d’utilisateurs réuni par le LERASS par rapport à d’autres groupes ciblés dans d’autres études. Les résultats de ce questionnaire seront remis à l’étudiant.e chargé.e de l’étude.


4. Résultats
Les résultats de l’étude seront synthétisés dans un rapport remis fin juillet 2019. Le rapport décrira les procédures utilisées, synthétisera les résultats obtenus, et proposera une interprétation de ces résultats.
Une version préliminaire de ce rapport sera présentée en Juin pour discussion avec les collègues de Météo-France en charge du suivi de ce projet.

 

Cette étude sera financée selon les tarifs en vigueur dans les universités ; elle sera encadrée par un « comité scientifique » composé de : Philippe Bougeault (Météo France), Andrea Catellani (LASCO – UCL), Valérie Colomb (ELICO – IEP Lyon) et Béatrice Jalenques-Vigouroux (LASCO et LERASS – INSA Toulouse).


Toute personne intéressée est invitée à prendre contact avec Marc Méquignon (LERASS) et Béatrice Jalenques-Vigouroux (LERASS)

Corpus de recherche : « Grand débat national »

Date de l’appel à projets : mercredi 20 février 2019
Limite de soumission des dossiers : vendredi 8 mars 2019 17:00

Contexte

La communauté scientifique s’est emparée du sujet « Grand débat national » comme un véritable objet de recherche et ce dès son annonce. Les contributions qui découlent de cette consultation et qui sont accessibles offrent une richesse de contenus qui se prêtent à une véritable analyse scientifique. Le site du Grand Débat National rassemble à lui seul un volume considérable de données textuelles ouvertes. Il est également intéressant de travailler sur les autres sources qui alimentent cette consultation citoyenne. Toutes ces données présentent un fort potentiel heuristique pour les laboratoires ou équipes de recherche qui se sont lancées dans l’étude de ces documents, ou sont susceptibles de s’y intéresser.

Objectif

L’Agence Nationale de la Recherche lance un appel à manifestation d’intérêt (AMI) qui vise à identifier les forces de recherche susceptibles de se mobiliser sur des questions scientifiques originales suscitées par ce jeu de données. Cet AMI vise également à s’assurer de l’adéquation d’un futur appel à projets avec les besoins réels des acteurs. L’objectif est en effet d’évaluer la pertinence et les grandes lignes à donner à un appel à projets qui serait élaboré et lancé dans la continuité, sur la base des thèmes qui auront surgi comme les plus susceptibles de nourrir la recherche scientifique sur ces sources, exploitées principalement (mais pas exclusivement) à partir du site https://granddebat.fr

Sans caractère limitatif, les approches pourront s’appuyer sur le traitement automatique du langage naturel, l’extraction d’information, la visualisation de données, l’analyse de contenus, de lexique, de discours, etc.

L’initiative est ainsi organisée en deux temps. Les chercheurs/ses et consortia académiques sont invités à envoyer une lettre d’intention avant le 8 mars 2019 (modèle ci-dessous à télécharger). Un comité d’organisation constitué avec le CNRS retiendra un ensemble d’intentions qui seront ensuite présentées à l’occasion d’une journée de rencontre fin mars qui a pour but de faciliter les interactions entre chercheurs/ses et équipes, les croisements disciplinaires, et de favoriser la formation de consortia dans l’optique du lancement d’un appel à projets dédié. 

Téléchargements

Documents

Informations générales

Calendrier et dépôt des candidatures

L’AMI est lancé du 21 février 2019 jusqu’au 8 mars 2019 17h (CEST).

Les lettres d’intentions doivent exclusivement être déposés sur la plateforme de l’ANR.

Contacts :

Lionel OBADIA,
Responsable du département Sciences humaines et sociales,
lionel.obadia@nullagencerecherche.fr

Martine GARNIER-RIZET,
Responsable du département Numérique et mathématiques,
martine.garnier@nullagencerecherche.fr

Source : http://www.agence-nationale-recherche.fr/financer-votre-projet/appels-ouverts/appel-detail0/appel-a-manifestation-dinteret-ami-corpus-de-recherche-grand-debat-national-2019/